Fiscalité location meublée : quel régime fiscal choisir ?

Depuis quelques années, en 2018, à vrai dire, la location meublée ne cesse de prendre son ampleur dans l’immobilier. Elle est plus que bénéfique pour les propriétaires. En fait, mettre en location un appartement ou un studio déjà bien équipé serait plus rentable au loueur. Si vous voulez alors avoir plus de rendement que possible, ne mettez pas votre bien en location nue. Mais il faut tout simplement choisir le bon régime afin de profiter d’une fiscalite lmnp, donc lequel choisir ?

Régime micro-BIC (Bénéfices industriels et commerciaux)

Le régime micro-BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) est assez simple, car en le choisissant, vous n’avez qu’à classer et à ordonner tous les montants de vos recettes depuis le début de l’année. Donc, tout ce que vous avez reçu de votre locataire que ce soit pour le loyer soit pour diverses charges doit être noté dans votre déclaration de revenus dans la partie de bénéfice plus précisément.

Il a un abattement forfaitaire très important puisque cela atteint les 50 %, c’est-à-dire que seuls les 50 % de vos revenus sont exigés de vos revenus locatifs annuels. En fait, il peut s’appliquer automatiquement si votre revenu est en bas du seuil en général.

Régime réel

Le régime réel s’avère être plus compliqué et plus bénéfique. Contrairement au régime micro-BIC (Bénéfices industriels et commerciaux), vous avez la possibilité de calculer et de déduire toutes les charges ainsi que les dépenses indispensables dans la location meublée. De plus, il ne s’applique pas automatiquement même si le seuil de revenu est inférieur de 70 000 euros.

Si vous voulez déclarer vos recettes avec ce régime, vous avez l’obligation de remplir le formulaire 2031, mais aussi la déclaration 2033-A, 2033-B, 2033-C… Une fois remplis, les formulaires vont être enregistrés dans le SIE ou le service des impôts des entreprises. Pour cela, vous pouvez le confier entre les mains de votre comptable ou le faire vous-même sans demander de l’aide à personne.

Régime micro-BIC ou régime réel ?

Généralement, le choix de ces régimes doit se baser sûrement sur les charges imposées dans la location meublée. Donc, pour que vous puissiez faire le bon choix, il faut avant alors bien étudier votre montant du loyer annuel de votre bien loué. L’étudier à l’avance, vous permettrez de savoir le régime le mieux adapter pour vous.

Donc, si votre charge peut s’élever à 50 % et plus, vous avez intérêt à choisir le régime réel, mais s’il n’atteint pas les 50 % le mieux est se pencher vers le régime micro-BIC pour la fiscalite lmnp.

Investir en scpi assurance vie
Location meublée : investir seul, à plusieurs ou créer une société ?