Guide pratique pour bien placer son argent

placer son argent

Face à un surplus de trésorerie, une personne peut décider de placer son argent afin d’obtenir des gains supplémentaires. Dans tous les cas, une bonne réflexion s’impose dans le choix de la formule d’épargne ou d’investissement. La somme mise de côté peut pourvoir une réduction d’impôt ou une capitalisation d’intérêt.

Analysez vos besoins et votre profil épargnant ! 

Pour choisir votre produit d’épargne, vous devez définir la somme dont vous êtes prêt à économiser ou à investir. Ce détail vous aidera à savoir dans quoi investir. Vous devez consacrer un montant suffisant pour affronter les éventuels imprévus de la vie. On parle ici d’épargne de précaution. Une fois celle-ci enlevée, évaluez la somme que vous pouvez placer! Cette étape est obligatoire pour investir ou placer son argent à court, moyen ou à long terme.

Le temps que vous consacrerez à la gestion de l’épargne est un facteur primordial. Par exemple, une activité à plein temps indique plusieurs investissements qui rapportent suffisamment d’intérêt. À défaut de temps, vous devez vous tourner vers un simple placement sur des livrets, des comptes ou des parts SCPI. Quoi qu’il en soit, fixez un objectif ! Quels sont vos attentes vis-à-vis du produit d’investissement ? Faut-il investir ou placer son argent ?

En fonction de vos ambitions, vos projets et votre attrait, il convient de déterminer votre profil épargnant pour bien placer votre argent ! Pour cela, soyez réaliste et honnête envers vous-même ! Le mode d’investissement ne sera pas forcément le même pour un célibataire souhaitant se consacrer une épargne pour la retraite et une personne qui a une famille à sa charge.

Tout savoir sur les placements sans risques

Si vous souhaitez épargner ou investir votre argent sur une formule sans risque, déposez-le sur des produits bancaires à faible rendement comme le livret A! Ceux-ci peuvent être retirés à tout moment et son taux d’intérêt est fixé par l’État. Vous ne payez aucun frais pour tenir cette épargne. En fait, les intérêts qui en résultent sont exonérés de prélèvements sociaux et d’impôts. La formule est proposée par toutes les banques.

Si vous projetez de constituer un patrimoine, vous pouvez vous tourner vers le Plan d’Epargne Logement (PEL). Soumis à plusieurs conditions, ce produit doit être alimenté régulièrement avec des versements fixes. L’argent versé sera bloqué pendant au moins 4 ans et 10 ans au maximum. Au-delà de ce délai, vous pouvez garder le compte ouvert. Cependant, celui-ci ne pourra plus être alimenté. Le taux d’intérêt brut du PEL est de 1 %.

Après avoir placé votre épargne sur un livret, vous pouvez envisager l’assurance vie. Permettant un placement d’argent sur un support fixe et sans risques, cette solution vous procure un fort rendement. Pour cela, vous avez le choix entre un dépôt en fonds euro et un placement en unités de compte. La première option génère un taux d’intérêt entre 1 et 2 %.

Le concept des placements à risques  

Très apprécié par les Français, l’immobilier séduit plusieurs épargnants. Compte tenu des risques probables, il déplaît, toutefois, à certaines personnes. Avec la Société Civile de Placement Immobilier (SCPI), vous pouvez collecter des fonds auprès de plusieurs investisseurs pour les consacrer à l’achat d’immeubles de rendement. Les biens acquis seront, ensuite, loués par une société de gestion. Cette dernière est chargée de gérer les logements et leur location. Le gain varie selon la valeur des parts, mais cela est moyennement estimé entre 4 et 6 %.

Le crowfunding attire aussi certains investisseurs. Il est notamment prisé des personnes qui aiment donner du sens à leur épargne. Cette option vous permet d’investir dans l’économie française selon le projet de votre choix. Sur une année, elle peut générer un rendement entre 8 et 15 %.

Conseils pour choisir un conseiller de gestion de patrimoine
Conseils financiers : à qui se fier, comment choisir ?