Groupement forestier et défiscalisation

Groupement forestier

Le groupement forestier est une forme d’investissement très intéressante, pas tant de revenu que par ses avantages fiscaux tels que l’impôt sur le revenu réduit, et droits de transmission réduits sont autant d’arguments attractifs. L’investissement forestier permet de bénéficier des avantages fiscaux. Mais qu’est-ce qu’un groupement forestier et pourquoi s’investir, et quels sont les avantages et ses rendements ?

Groupement forestier : c’est quoi ?

Contrairement à ce que son nom l’indique, le groupement forestier n’est pas un groupement d’intérêt économique ou coopérative. Il s’agit d’une société civile dont les actions sont détenues par des investisseurs. Par conséquent, chaque investisseur est lié. Cette société sera propriétaire d’un ou plusieurs actifs forestiers. Les Groupements Forestiers ont été fondés en 1954. Le but initial était d’organiser les domaines sans partager la forêt entre les héritiers de chaque génération, et ils sont devenus depuis peu une véritable solution d’épargne. La société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers le gère. Pareils avec tout produit financier, dans le cas des Groupements Forestiers de France, ils ont des dépositaires pour s’assurer que l’utilisation des capitaux investis par les partenaires est conforme aux objectifs du Groupement Forestier. Si vous voulez voir plus d’informations, suivez ce lien.

Les avantages fiscaux d’un groupement forestier

L’un des principaux avantages de ce type d’investissement est sa fiscalité. Les forêts sont un outil non imposable considérable, mais se démarquent rarement. En effet, l’investissement forestier peut vous permettre de bénéficier d’incitations fiscales comme l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur la fortune immobilière. Si les investisseurs sont imposables dans l’IFI, ces deux avantages fiscaux peuvent être cumulés. En effet, le Groupement Foncier Forestier est un outil d’investissement ainsi qu’une incitation fiscale pour reboiser les forêts françaises et lutter contre l’effet de serre. Fiscalement, le groupement forestier accorde non seulement une réduction d’impôt sur le revenu de 25 %, mais exonère également jusqu’à 75 % de la valeur des actifs forestiers en termes de droits de donation et de succession. Il faut noter que les incitations fiscales sont soumises à diverses restrictions. Par exemple, le terrain doit être détenu pendant 15 ans et le plan de gestion approuvé par le Centre régional de la propriété forestière doit être appliqué. S’il s’agit d’actions d’un groupement forestier, le contribuable doit conserver ses actions jusqu’au 31 décembre de la huitième année suivant la date de souscription ou d’acquisition. Aussi, les réductions d’impôts sont soumises au plafond global des niches fiscales.

Rendements et avantages sur un investissement forestier

Si le retour sur investissement forestier est limité, en revanche, il constitue une niche fiscale qui permet de réduire les impôts sur le revenu et les actifs immobiliers. Comme l’immobilier, l’investissement forestier est une valeur refuge moins sensible aux changements de l’économie mondiale. Cependant, en général, cela doit prendre plus de temps que l’investissement dans la pierre pour être rentable. Comme l’immobilier, la rentabilité de l’investissement forestier dépend notamment de la localisation et de la qualité du terrain. Cependant, en choisissant votre investissement et en considérant les avantages fiscaux, les rendements doivent être au rendez-vous. L’investissement dans des parcelles forestières peut commencer par un petit montant, c’est-à-dire qu’avec un ticket d’entrée modéré, les particuliers peuvent facilement souscrire à plusieurs actions d’un groupement forestier et bénéficier de nombreux avantages. En raison des règles fiscales très favorables, votre patrimoine est diversifié, investi dans des investissements écologiques, et le transfert d’actifs est attendu. La réinstallation forestière bénéficie d’un environnement particulièrement prometteur et de ressources abondantes, qui peuvent allier avantages financiers et responsabilités écologiques. En effet, l’exploitation forestière et la vente de bois généreront non seulement des revenus récurrents sans lien avec les fluctuations des marchés financiers, mais généreront également des réductions d’impôts.

A quoi sert un conseiller en gestion du patrimoine ?